Femmes à la villePortraits

Lena Dunham : une femme au poil

rédigé par Marie Ponchel 25 mars 2016 0 commentaire
Photo Lena Dunham
Crédits photo : @ Lena Dunham

This post is also available in: Anglais

 Peu de femmes peuvent se targuer d’avoir créé, à l’âge de 26 ans, une série télévisée aussi audacieuse que Girls (HBO), l’histoire de quatre filles d’aujourd’hui, imparfaites, parfaitement paumées et plus Girl next door que Carrie Bradshow si vous voyez ce que je veux dire. Moins prétentieuse et plus réaliste que son homologue Sex and the City, diffusée au début des années 2000, Girls est sans filtre. Comme sa créatrice Lena Dunham.

Pour ceux et celles qui ne la connaitraient pas encore, Lena Dunham alias Hannah est la copine que l’on aimerait toutes avoir. « Voix et miroir d’une génération », la showrunneuse a su insufflé à des personnages féminins une crudité sans pareil et un élan d’authenticité qui mérite d’être souligné. Jamais vulgaire, elle met en scène la complexité des rapports humains et socio-professionnels comme si on y était. Sans filtre que je vous disais.

Je crois que je n’oublierai jamais cette scène, au cours de la saison 3, où Hannah joue au ping-pong uniquement armée de sa petite culotte violette. Seins nus et tombants, toutes courbes dehors, Hannah/Lena se montrait telle qu’elle : bien dans sa peau. C’est, il me semble, le Saint Graal de chacune d’entre nous, non ? Que ce soit par le biais de sa série Girls, dans ses interviews ou sur son compte Instagram, Lena Dunham ne cesse de prôner le naturel et l’acceptation de soi.

Véritable modèle auprès des filles d’aujourd’hui, Lena Dunham est ce qu’on appelle une vraie femme. Vous savez, celle que l’on ne croise jamais en une des magazines féminins. A mille lieues des retouches Photoshop (coucou El Pais !) et du paraître actuel, Lena se contente d’être. She’s that kind of girl ! Sourcils en bataille, bidou apparent et rougeurs sur la peau… à quoi bon essayer de gommer ses imperfections ? Dans la vie comme à l’écran, Lena/Hannah représente le corps féminin tel qu’il devrait être : dans son plus simple appareil, ni aseptisé ni érotisé.

Not her natural habitat but she’s trying her darnedest!!!

Une photo publiée par Lena Dunham (@lenadunham) le

Je n’ai pas l’habitude de jouer ma groupie mais si tu passes par-là Lena, sache que tu m’inspires. Tu m’inspires et tu me rassures. On ne se connait pas et pourtant je me sens comme toi, pas tout à fait comme il faudrait être, trop ceci et pas assez cela. Merci pour tes combats, tes coups de gueule et tes élans d’affection. Lena, je t’en prie reste toi-même car le plus grand challenge dans la vie c’est d’être soi-même dans un monde qui essaye de faire de toi quelqu’un d’autre.

  • Retrouvez Lena Dunham dans la cinquième saisons de Girls sur la chaîne HBOainsi que sur le site Lenny Letter.
Crédits photos : © Instagram - Lena Dunham

Vous devriez aussi aimer :

Laissez un commentaire